en-GB

JAK, la banque à points

Contexte

En 2008, dans un contexte de crise économique mondiale, de nouvelles tendances financières apparaissent. Parmi elles, les banques éthiques et alternatives européennes plus particulièrement la banque suédoise JAK (Jord-Arbete-Kapital, soit Terre-Travail-Capital, reconnue officiellement en 1997) dont les principes sont liés à l’économie réelle. C’est une banque coopérative qui propose un système de crédit sans intérêts, grâce à une structure peu coûteuse basée sur des groupes locaux de bénévoles. La banque ne se finance pas via les marchés internationaux. En 2009, l’équivalent de 82 millions d’euros de prêts est en cours.

Objectif(s)

- Offrir un instrument financier pratique, durable et au service de l'économie locale.
- Supprimer l’utilisation de taux d'intérêt comme instrument économique.

Démarche

La banque coopérative Jak collecte l’épargne de ses membres et l’utilise pour octroyer des crédits à taux zéro. Elle s’appuie sur un système d’attribution de points-épargne qui lui permet de rester à l'équilibre financier et de compenser l’absence d’intérêt : chaque mois, le montant déposé par un client sur un compte génère un nombre de points-épargne (en 2009, le facteur d’épargne est de 1 : une couronne épargnée correspond à un point épargne). A l’inverse, un prêt génère des points négatifs tout au long de la période de remboursement. Lors d’un prêt, le bénéficiaire qui n’a pas cumulé assez de points-épargne est non seulement tenu de rembourser mensuellement le crédit, mais aussi de verser sur son compte une épargne compensatoire du même montant que son emprunt. Trois mois après la fin du remboursement, cette épargne peut être retirée.

Pour garantir une certaine liquidité à l’établissement, l'emprunteur doit aussi acheter l’équivalent de 6 % de son prêt en participations à la banque ("dépôt d’équité"). Un dépôt censé lui être reversé à la fin du remboursement. Ce système de crédit s’adresse aux associations, entreprises et collectivités.

Par ailleurs, pour assurer la stabilité de l’établissement, la banque Jak est tenue de faire d’importantes économies, d’où une structure légère constituée de seulement deux agences (à Skövde, le siège, et Orsa) et 27 groupes locaux ; gérés par 700 bénévoles, ils font la promotion de la banque auprès du grand public. En 2008, les 27,5 millions de SEK (couronnes suédoises ; équivalent à 2,45 millions d’euros) de coûts opérationnels ont ainsi été couverts : 20 % par les cotisations annuelles des membres (200 ou 250 SEK, soit 18 ou 23 euros par membre), 70 % par les frais de dossiers des crédits (le montant du prêt multiplié par le temps de remboursement multiplié par le facteur 0,13). Les 10 % restants sont couverts grâce aux intérêts générés par des placements de la banque (15 % des épargnes) dans les obligations d’Etat suédoises.

Facteur(s) clés du succès

  • Absence de spéculation
  • Frais de structures et de fonctionnement peu couteux.

Contribution à la performance de l'entreprise

- 82 millions d’euros de prêts en cours

Bénéfices sociaux, environnementaux et/ou de gouvernance

- Financement de l’économie réelle, pas de spéculation

Mise à jour le Vendredi, 20 Mai 2016
Entreprise
JAK
Pays
Suède

www.jak.se

Me faire accompagner
dans ma démarche RSE

En savoir plus

Licence Creative Commons
Cette oeuvre de Réseau Alliances est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé