Traductions disponibles Bonne Pratique en version Française

Prendre soin des sols afin de prendre soin des futures cultures au sein du LYCÉE AGRICOLE d’OBERNAI (EPLEFPA)

4. Environnement

Contexte

  L’entreprise se trouve au sein du lycée agricole d’Obernai et possède une exploitation de 63,4 hectares dont une houblonnière, une parcelle de grandes cultures avec une partie biologique et une autre en agriculture conventionnelle, ainsi que deux ateliers de production d’énergie. Dans ce contexte, l’exploitation maîtrise ses coûts de production et essaie de se détacher au maximum des fluctuations des marchés agricoles.

Objectif(s)

  • Prendre en compte la biodiversité dans les techniques agricoles.
  • Ajouter de la matière organique dans le sol. 
  • Préserver les ressources en eau.
  • Triage et recyclage des déchets produits.

Démarche

   Le sol de l’exploitation étant très fertile, il est propice aux grandes cultures, la politique en termes de biodiversité est alors de respecter au maximum l’environnement en utilisant raisonnablement les sols. Ainsi, les engrais verts issus du compostage sont en concordance avec l’action de recyclage effectuée par les élèves du lycée. Le rajout de matière organique dans les sols permet de fixer l’eau dans le sol et d’emmagasiner du CO2, ce qui entraîne une diminution de la consommation d’eau et d’engrais car le sol reste riche en nutriments. 

Dans l’objectif de minimiser l’empreinte carbone de l’exploitation, deux ateliers de productions d’énergie, une toiture photovoltaïque et une unité de méthanisation utilisant les déchets organiques afin de créer de l’énergie thermique et électrique permettent un bilan carbone de l’exploitation positif.

Contribution à la performance de l'entreprise

 Aujourd’hui en 2019, 7 ans après le lancement de la station de méthanisation et grâce à l’expérience obtenue et le temps consacré pour ajuster son fonctionnement, le cogénérateur fonctionne 98,16% du temps à pleine puissance.

La toiture photovoltaïque de 615m2 permet de produire 84 kWh/an en moyenne revendu à EDF.

De 6 ha de houblon lors de sa création en 1984, l’exploitation est passée aujourd’hui à 19,4 ha de surface aménagée en houblon.

   Pour l’exploitation, cette restructuration s’est traduite à partir de 2009 par la conversion de l’houblonnière à l’agriculture biologique, marché jusque-là encore inexploré en France, ainsi que par une augmentation de la diversification variétale. Le passage à une production biologique a permis de diversifier les clients. La singularité et la diversité de la production a amené un nombre plus important de brasseries dont des brasseries de petite taille. L’exploitation n’est donc plus dépendante d’un unique client.

Bénéfices sociaux, environnementaux et/ou de gouvernance

  • Évolution de 1,6% de matière organique dans le sol à 3%. 
  • Méthanisation des matières organiques permettant de fournir au réseau 2000 MWh électrique, soit la consommation annuelle de 350 familles et 900 MWh thermique de chaleur à une entreprise locale.

Contact

Freddy Merckling

Directeur d'exploitation agricole

Mise à jour le 03/12/2019

Creative Commons Attribution Cette oeuvre de Réseau Alliances est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution.
Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé