Traductions disponibles

Thaï CAC lutte contre la corruption en Asie du Sud-Est

5. Bonnes Pratiques d'Affaires

Lutte contre la corruption

Contexte

Thaï CAC (Thai Private Sector Collective Action Coalition Against Corruption) a été créé en 2010 à Bangkok.

CAC est une initiative du secteur privé Thaïlandais pour participer à la lutte anti-corruption par l’action collective. Le but est d’amener les entreprises à mettre en place une politique anti-corruption efficace, afin de créer un écosystème d’entreprises économiquement saines.

Cette initiative a été mise en place car la corruption en Thaïlande reste l’un des problèmes économiques majeurs, et malgré toutes les réglementations il n’y a aujourd’hui que peu de condamnations.

Objectif(s)

Pour l’entreprise:

 

  • Mettre les entreprises Thaïlandaises sous les projecteurs en imposant des normes de transparence
  • Certifier les entreprises Thaïlandaises ayant mis en place des politiques anti-corruption validées par CAC.
  • Rendre les entreprises Thaïlandaises conformes aux normes internationales anti-corruption

 

Pour la société :

  • Créer un écosystème d’entreprises économiquement responsables et engagées

Démarche

1) Obtenir un soutien : la première étape est de cibler les entreprises les plus susceptibles de suivre les politiques anti-corruption : le marché des capitaux en premier lieu car les institutions financières sont déjà fortement réglementées.

2) Processus de certification :

  • Ensuite, les entreprises doivent remplir les 71 critères de la checklist imposée par le CAC
  • Contrôle des pratiques par un auditeur externe
  • Soumettre le document au CAC pour validation
  • Obtenir la certification dans les 18 mois suivant la demande d’inscription
  • Renouveler la certification tous les trois ans
  • Se conformer au « Processus de gestion des Incidents » : si une mauvaise pratique d’une entreprise certifiée est relevée, on peut lui demander de quitter le CAC

 

3) Approche sectorielle : une fois que les grandes entreprises ont adhéré au CAC, il faut essayer de cibler de plus petites entreprises et de secteurs différents. De plus, il faut inciter les entreprises ayant déjà adhéré à contrôler également les acteurs de leur chaîne d’approvisionnement.

4) Collaborer avec le secteur public : afin d’avoir une politique anti-corruption la plus efficace possible, il est nécessaire que le secteur public y adhère et la soutienne.

 

REGARDER la vidéo Les entreprises contre la corruption : créer une culture de l'intégrité ICI et lire les documents associés ICI

Contribution à la performance de l'entreprise

Les entreprises adhérant au CAC n’en voient pas encore les bénéfices économiques car la lutte anti-corruption en Thaïlande en est encore aux enjeux éthiques. Cependant, sur le long terme, les avantages sont les suivants :

  • Gagner la confiance des consommateurs
  • Attirer des investisseurs plus fiables
  • Gagner une meilleure réputation
  • Plus grande satisfaction des employés/collaborateurs

Aujourd’hui, 264 entreprises Thaïlandaises sont certifiées, sur 855 entreprises signataires.

Bénéfices sociaux, environnementaux et/ou de gouvernance

  • Créer une culture d’intégrité et d’égalité dans l’Asie du sud-est.
  • Améliorer les services publics pour l’ensemble des citoyens
  • Respect des normes environnementales internationales, et développement d’une société responsable
Pays
Thaïlande

Contact

Kulvech Janvatanavit Principal Project Advisor

Mise à jour le 07/03/2018

Creative Commons Attribution Cette oeuvre de Réseau Alliances est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution.
Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé